Connexion
La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 18:21 (2018)
Voir les messages sans réponses
Le Concilium

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Concilium Index du Forum -> Présentation & Recrutement -> Présentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khathya
Maître

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2012
Messages: 39

MessagePosté le: Ven 7 Sep - 11:38 (2012)
Sujet du message: Le Concilium
Répondre en citant

CHAPITRE I - Le veuf et les orphelines


Au carrefour d'une route commerciale, les restes encore fumants d'une caravane pleine de provisions destinées à un refuge Norn dévastait le paysage. Le Dolyak qui tractait le convoi était probablement mort avant de s'être effondré au sol, une salve de flèches dans sa tête et son cou. Pas une goutte de sang. Un travail propre et net. Quelque mètres plus loin, un homme et un enfant étaient à genoux, têtes baissées, aux pieds d'un cadavre de femme. L'adulte était tenu en joue par deux autres hommes : des Fils de Svanir. L'un bandait son arc, prêt à décocher une flèche dans la tête de l'homme à terre, tandis que l'autre avait les bras croisés.

- C'est ta dernière chance avant que mon frère ne tire, fit-il d'un ton sec. Es-tu sûr de vouloir rejoindre les disciples de Jormag ?
- Ne me tuez pas, pleurnichait le paysan, je ferai ce que vous voudrez ! Ne faites pas de mal à mon fils, pitié, laissez-le...
- Ce rejeton ne nous intéresse pas, rétorqua le Fils de Svanir qui tenait l'arc. Il serait incapable de soulever une épée.

Le paysan eut un sursaut et tenta de se relever pour se rebeller contre les des hommes, mais celui qui croisait les bras lui administra un coup de pied dans le torse avant même qu'il n'ait pu se redresser. L garçon se mit à pleurer à gros sanglots, et l'exaspération des Fils de Svanir devant de tels mollassons était perceptible. L'homme tendit un peu plus la corde de son arc, ce qui fit un petit grincement caractéristique, et changea de cible pour viser le garçon. Le paysan écarquilla les yeux, et cette petite scène quasi-silencieuse fut interrompue par la voix d'une femme qui débarqua de derrière la route où les hommes étaient situés.

- Euh excusez-moi, fit-elle au loin. Vous êtes des Fils de Svanir, c'est ça ?

Les deux hommes se retournèrent vivement, et virent une femme rousse, de taille inférieure (pour une Norn), vêtue d'une armure étrange faite de cuir tanné et d'os blanchis. Son visage était masqué par une bande de cuir d'où sortaient également de petits ossements. Elle tenait un pistolet à la main, mais ne visait personne.

- Pas un pas de plus !, hurla l'homme à l'arc. Jette ta pétoire au sol !
- Et c'est avec un arc que vous me menacez ?, répondit-elle en souriant malgré le masque qu'elle portait. Le temps que vous décochiez votre flèche, j'aurais le temps de vous mettre une balle dans le coeur, et de rattraper votre morceaux de bois avec ma main gauche.
- Tu veux parier, cria l'homme de plus belle.
- Mh, non, merci. Je me contenterai juste de faire diversion...
- De faire qu...

L'homme ne put finir sa phrase, tandis qu'une flèche survenue de nulle part déchira l'air pour aller se loger droit dans le coeur de l'homme. La force de la flèche fut telle qu'il fut projeté en arrière et tomba sans avoir pu lâcher la corde de son propre arc. Son compagnon d'arme saisit son épée et la dégaina, puis un coup de feu retentit dans la plaine gelée. Sa jambe fut touchée, et il tomba à genoux. La femme s'approcha de lui, puis une silhouette apparut de derrière un petit arbre qui était à une cinquantaine de mètre de là où se passait la scène. Il s'agissait également d'une femme, qui ressemblait à la rousse, à l'exception de sa taille légèrement plus grande, et ses cheveux en bruns en petites tresses, beaucoup plus longues, ainsi qu'une multitude de tatouages sur le corps. Elle avait vraiment l'air d'être une Chasseuse.

- Vous... Vous, soupira l'homme tombé à genou. Vous allez le payer, par Jormag !
- On a déjà bien assez payé comme ça, répondit la grande femme qui banda son arc et tira une flèche directement dans l'épaule de l'homme, ce qui le fit hurler un court instant.
- On a même tellement payé que c'est Jormag qui a une dette envers nous maintenant, enchaîna la rousse.
- Ah, fit l'homme en toussa une gerbe de sang et en s'efforçant à faire un sourire narquois. Vous êtes les soeurs Sombre-Gîvre... Vous êtes quand même sacrément... Culottées de vous en prendre à nous...
- Et c'est un disciple d'un membre d'un culte qui a tué nos parents qui nous dit ça, rétorqua la rousse. Tu entends ça Lyanwëe ?
- Khathya, répondit sa soeur, dépêche-toi, si les autres arrivent, ils vont rapidement nous encercler.
- D'accord.

Sans ajouter un seul mot, elle pointa son pistolet et fit feu dans la tête de l'homme. Le paysan et le garçon étaient terrorisés, et ne savaient pas réellement si les deux femmes étaient moins dangereuses que les Fils de Svanir.

- M... Merci, fit le paysan.
- Attendez, fit vivement Lyanwëe en regardant autour d'elle. Ils arrivent.
- Combien ?, demanda Khathya.
- Trop pour nous deux.
- Bien, alors va-t'en grande soeur, moi je m'occupe de les faire s'enfuir.
- Sûre ?
- Oui, file d'ici, j'ai assez de potions et d'élixirs.

Lyanwëe passa son arc sous son bras droit et commença à courir vers les arbres d'une foulée particulièrement athlétique. Quant à Khathya, elle aida le paysan et son fils à se relever, puis elle saisit une minuscule fiole à sa ceinture et la tendit à l'homme.

- Pour les remerciements, fit-elle, on verra ça plus tard. Pour l'instant, contentez-vous de boire ça, et de porter votre fils. Ca risque de vous brûler un peu la panse, mais vous allez vous sentir pousser des ailes dans quelques secondes. Courez aussi vite que vous pourrez et rejoignez le refuge le plus proche.

L'homme goba l'élixir sans dire un mot, et fit grimper son fils sur son dos. Khathya scrutait l'horizon. Elle ne voyait ni sa soeur, ni Fils de Svanir qui arrivait. Tandis que l'homme gémissait à cause de l'effet néfaste de l'élixir, elle prenait le temps de piller les flèches, et les bourses d'or des cadavres qu'elle et sa soeur avaient causé. Soudain, elle tourna la tête vers une petite dune de neige, et aperçu des silhouettes au loin. Pendant une seconde, elle préféra penser qu'elle rêvait, mais ce ne fut pas le cas. Ils étaient effectivement bien trop nombreux. Une douzaine, peut-être plus.

- Elle est là !, hurla l'un d'eux en apercevant Khathya.
- COUREZ !, hurla-t-elle au paysan tout en cherchant un autre élixir à sa ceinture.
- Vous ne venez pas ?, demanda-t-il.
- Fichez le camp d'ici !

Sans insister, l'homme commença à courir de toutes ses forces. Khathya avala le liquide de sa petite potion, puis ferma les yeux. lorsqu'elle les rouvrit deux secondes après, elle laissa place à ses iris bleus pour des pupilles ovales et des iris jaunes.

- Elle ne bouge pas, tirez !, cria à nouveau le Fils de Svanir au loin.

Khathya commença à courir dans leur direction, et elle entendit le bruit de plusieurs arcs décocher des flèches. Ses yeux parvinrent à apercevoir les trois flèches qui arrivaient dans sa direction. De ses deux mains elle en rattrapa deux et esquiva la troisième d'une roulade gracieusement exécutée. Elle finit cette roulade sur un genou, et d'un geste vif, pris par l'élan, lança les deux flèches qui allèrent se loger droit dans la gorge de deux des hommes qui la chargeaient avec leurs énormes épées.

Elle dégaina son pistolet puis s'arrêta un instant. Elle semblait hésiter. Toujours sur un genou, elle fit demi-tour, rengaina son pistolet, et commença à fuir. Au passage, elle ramassa la flèche qu'elle avait évité, et tout en courant, la rangea à sa ceinture. Malgré sa petite taille, elle parvint à s'échapper et se faufiler entre les arbres.

A la tombée de la nuit, elle arriva à l'un des refuges postés dans les Contreforts du Voyageurs. Elle et sa soeur avaient bien mérité une nuit de repos, mais elle savaient que leur guerre contre Jormag et ses adorateurs stupides ne faisaient que commencer. Ce n'est que quelques jours plus tard que Khathya alla retrouver sa soeur, dans un pin géant, là où Lyanwëe aimait se réfugier pour passer une journée au calme. Après plusieurs mètres d'ascension, elle finit par atteindre la branche où se trouvait sa soeur, qui s'empressa d'aller l'aider à se hisser.

- Je suis vraiment pas faite pour escalader ces trucs là, fit la rousse.
- Si tu m'avais suivie quand nous étions petites, au lieu d'aller t'amuser à mélanger du suc de lapin avec de la pisse de chat...
- J'ai un truc sérieux à te dire Lyanwëe...
- D'habitude, c'est moi la sérieuse, répondit-elle en souriant. Je t'écoute petite soeur.
- Eh bien voilà, fit-elle en s'asseyant, je pense que continuer à tuer les Fils de Svanir par paire, de temps en temps, ça ne va pas changer grand chose. Il faut qu'on puisse frapper fort, on n'atteindra jamais Jormag de cette façon...
- Et tu proposes quoi ?
- Eh bien nous ne sommes pas les seules à vouloir tuer Jormag. Et Jormag n'est pas le seul Dragon Ancestral que certains veulent voir mourir. Je pense que si nous cherchons des gens aux quatre coins du monde, et que nous les rallions sous un même groupe, même si ce n'est pas Jormag qu'ils visent, ils accepteront de nous aider, si nous les aidons en retour.
- Peuh, rétorqua Lyanwëe, tu crois sincèrement que des gens vont s'allier à nous ? Tu crois aussi qu'on va débarquer devant les Dragons Ancestraux, qu'on va frapper à leur grotte, et qu'ils vont gentiment tous se laisser abattre ?
- ... Oui.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Sep - 11:38 (2012)
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Concilium Index du Forum -> Présentation & Recrutement -> Présentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com